ūüĒć Nouveaux lieux, nouveaux liens, l'ESS transforme le bureau

19/05/2021
Chéri(e) j'ai quitté le bureau !

[ANALYSE] O√Ļ travaillerons-nous demain, avec qui et comment ? L'ESS formule deux types de r√©ponses. Celles qui reconnectent le sens des m√©tiers de l'ESS √† une organisation qui r√©inventent le collectif de travail. Celles qui repensent¬† nos lieux de travail √† l'aune de la coop√©ration, du partage des valeurs et du r√©√©quilibrage territorial de notre vie √©conomique. Des r√©ponses qui font √©cho √† l'aspiration g√©n√©rale de disposer de lieux ouverts, hybrides et o√Ļ le collectif se construit autour du sens donn√© √† la mission professionnelle. Exploration‚Ķ

 

La crise sanitaire a mis √† l'√©preuve l'organisation du travail dans l'ESS comme ailleurs. T√©l√©travail contraint, ch√īmage partiel, fermetures d'√©tablissements, interruption des activit√©s dans les associations culturelles, sportives ou de loisirs‚Ķ La p√©riode a pouss√© de nombreuses organisations √† se renouveler pour que leurs √©quipes fassent vivre ce qui est l'essentiel aux yeux de l'ESS¬†: fabriquer le lien social, porter attention √† l'autre par le soin et la solidarit√©. Au moment o√Ļ reparait l'espoir de "nous retrouver au travail", la question est de savoir quels seront les nouveaux rep√®res des salari√©s de l'ESS.
 

Quitter le bureau, pas le collectif

Avant la crise sanitaire " le t√©l√©travail √©tait d'abord per√ßu comme un gain pour l'√©quilibre vie priv√©e, vie professionnelle. Organiser le t√©l√©travail c‚Äôest aussi interroger le contenu du travail¬†", estime St√©phane Pareil, directeur g√©n√©ral de l'Arseaa. Lorsque le premier confinement intervient, cette grande association toulousaine (1700 salari√©s, 17 000 personnes accompagn√©es par an, six champs d'activit√© dont le sanitaire, le social, le m√©dico-social) bouclait une exp√©rimentation de deux ans ; proposant une journ√©e de t√©l√©travail hebdomadaire aux fonctions administratives et d'encadrement. Le confinement a d√©verrouill√© la r√®gle. Un tiers des professionnels a pu √™tre en t√©l√©travail √† 100 %. Un questionnaire interne r√©v√®le qu'apr√®s la phase aig√ľe du premier confinement, 55 % des salari√©s d'Arseaa souhaitaient pouvoir t√©l√©travailler. Direction et organisations syndicales n√©gocient actuellement un accord √† partir de l'exp√©rimentation et des retours d'experience de la crise sanitaire.

Télétravailler ce qui est télétravaillable

Mais serait-il possible d'envisager que l'accord s'applique aux √©ducateurs, psychologues et autres fonctions √©ducatives et para m√©dicales qui forment le gros de l'effectif¬† de l'association¬†? "La question est complexe et il faudra avancer prudemment", temporise St√©phane Pareil, qui conna√ģt l'attachement de ces professionnels du lien et de l'humain √† travailler in situ. Et pourtant, l'Arseaa comme d'autres associations a d√Ľ d√©velopper des t√©l√©consultations, voire de l'accompagnement √† distance pour des enfants, des adolescents ou des adultes en souffrance durant le printemps 2020. Une exp√©rience dont il faudra tirer tous les enseignements : "nous avons constat√© des effets int√©ressants, comme des adolescents parfois beaucoup plus √† l'aise face √† un √©cran qu'en direct ", souligne St√©phane Pareil.

Par ailleurs, un √©ducateur sp√©cialis√© a, un certain nombre de t√Ęches administratives √† r√©aliser pour le suivi des projets d‚Äôaccompagnement, de travail en r√©seau, qui pourrait techniquement se r√©aliser √† distance‚Ķ " Cela demande de se mettre d'accord entre collaborateurs et managers sur ce qui pourrait se faire en t√©l√©travail. Il faut pouvoir mesurer ces temps et veiller √† l'√©quilibre avec les temps d'√©quipe dans un collectif de travail," rel√®ve St√©phane Pareil qui illustre : "ce n'est pas naturel pour un √©ducateur sp√©cialis√© de rester √† domicile pour accompagner une personne. Cela induit de ne plus pouvoir travailler aussi facilement en inter-disciplinarit√© et √™tre en appui de son √©quipe pour intervenir aupr√®s d'un groupe d'enfants ou d‚Äôadultes." Quoiqu'il en soit, conclut St√©phane Pareil : "le t√©l√©travail n√©cessite de l‚Äôorganisation, du temps d‚Äôappropriation et de la formation pour les t√©l√©travailleurs autant que pour les managers."

[IT] Autonome ensemble

Le travail a distance bouscule un autre fondement du travail : la confiance entre l'encadrant et ses collaborateurs. Tant que les uns et les autres partageaient le même lieu de travail, la question ne se posait pas: "si tu es au travail, tu n'es pas ailleurs." Maintenant que le travail peut se réaliser, même partiellement, hors du cercle commun, quel peut être le point de départ, pour le manager, pour construire la confiance ? Stéphane Pareil relève qu'il faut y réfléchir dans les deux sens : "nous avons constaté le surinvestissement de collaborateurs qui souhaitaient montrer à tout prix qu'ils étaient bien au travail."

Au Havre, l'association Ad√©o a renvers√© la question en faisant de la confiance le pr√©suppos√© √† la relation de travail sur son p√īle aide domicile (180 salari√©.e.s). Dans ce m√©tier, le travail √† distance est une norme ind√©passable.¬† Tout d√©bute d√©but 2020. Des aides √† domiciles volontaires se r√©unissent par groupe de huit. Elles d√©cident collectivement de leur organisation, g√®rent les plannings, la r√©partition des b√©n√©ficiaires et animent leur collectif au travers d'√©changes r√©guliers, de partages des pratiques professionnelles entre pairs.

Coacher plut√īt que diriger

Chaque √©quipe est chapeaut√©e par un encadrant qui accompagne, plus qu'il ne contr√īle l'activit√©. Il intervient en appui ou en rappel des contraintes l√©gales qui s'imposent √† l'activit√©. Les r√©sultats sont positifs avec une am√©lioration de l'engagement des √©quipes du fait du r√īle central donn√©¬†au collectif (√©couter notre podcast expert avec Amandine Gaff√©, directrice adjointe d'Ad√©o). Dix huit mois apr√®s le d√©but de l'exp√©rimentation, la pratique est en phase de g√©n√©ralisation sur tous les p√īles d'activit√© de l'association (accompagnement social et familial et gestion de cr√®ches).

L'expérimentation de ce type d'organisation attire d'autres structures de la branche aide à domicile qui se lancent à leur tour et démontrent à tous les autres secteurs que la perte de centralité du siège due à la généralisation de la pratique du télétravail peut être positivement contre-balancée par un management plus collaboratif qui remet au centre le sens de l'activité.

Alexandre Jost, la Fabrique Spinoza "les espaces de travail vont se transformer et s'hybrider (…) l'ESS peut y apporter la notion d'intérêt général"

Pour Alexandre Jost, fondateur de la Fabrique Spinoza, le crash test des nouveaux liens au travail durant cette pandémie a changé nos habitudes sur des points essentiels:
‚ÄĘ " La convivialit√© est la raison pour laquelle nous allons retourner au bureau. On √©vitera un peu plus d'interroger des pauses d√©jeuners un peu longues, un d√©part un peu plus t√īt pour la cr√®che parce qu'on en r√©alise beaucoup plus l'utilit√© aujourd'hui. " Alexandre Jost rappelle d'ailleurs que, selon l'Anact, plus de quatre entreprises sur cinq ont maintenu leurs objectifs de performance sur l'ann√©e 2020.
‚Äʬ†Deuxi√®me changement¬†:¬† le management s'est horizontalis√© et " les collaborateurs vont jouir d'une plus grande libert√© d'organisation de leur travail. En dehors de quelques exceptions d'entreprises qui ont maintenu un management √† distance par le contr√īle de l'activit√©, la majorit√© des manageurs a r√©alis√©¬†que les collaborateurs sont dignes de confiance. Cela change notre vision du monde car on peut arr√™ter d'√©tablir des r√®gles pour les trois pourcent de tricheurs.¬†"
‚ÄĘ Le troisi√®me changement touche plus sp√©cifiquement les activit√©s tertiaires: "les espaces de travail vont se transformer pour redonner de la place √† la convivialit√©, la cr√©ativit√©, l'ouverture au monde", assure Alexandre Jost. Cela commence par cette hybridation du travail : "il y a le si√®ge, le home office et, entre les deux, se d√©veloppe une "troisi√®me base", des espaces tiers que l'on trouvera √† proximit√© de chez soi avec un espace de travail mais aussi une cr√®che, un commerce... C'est pourquoi les bureaux devront √™tre des lieux vraiment attrayants au risque de voir¬†les salari√©s le d√©serter sauf pour voir leurs coll√®gues.¬†"

Faut-il se réjouir autant que s'inquiéter de cette nouvelle porosité entre lieux de vie sociale, familiale et professionnelle ? "Nous sommes la même personne tout au long de la journée et il n'y a pas de compartiments totalement étanches dans nos vies. Mais il faudra retravailler les règles de protection des temps de vie. La Loi sur la déconnexion devra être revue à l'aune de la crise sanitaire".

Alexandre Jost pointe l'enjeu préalable à la réalisation de ces mutations : "nous devons créer de nouveaux espaces de dialogue pour construire ensemble ces espaces de travail. Par exemple, lorsque la Région Ile-de-France a déplacé son siège de Paris à Saint-Ouen, ils ont organisé des ateliers avec les salariés pour réapprendre à travailler ensemble car c'était un grand bouleversement pour cette organisation. Que le télétravail perdure, que des espaces de travail centralisés s'organisent différement ou qu'il s'agisse de la création de tiers-lieux, dans tous les cas, le point fondamental est de consulter les gens en amont. Puis voir comment ils vont ensuite les faire travailler ensemble pour voir comment transformer (…) Et de ce point de vue, les acteurs de l'ESS et les associations, dont, c'est l'essence, peuvent apporter les notions de bien commun, d'intérêt général et d'ouverture au monde. "

L'ESS b√Ętisseur des espaces de travail de demain

Les tendances présentées par Alexandre Jost sont bien réelles et prééxistaient à la Covid. Mais imaginer leur généralisation radicale serait faire peu de cas des phénomènes d'inertie qui poussent notre société à affirmer l'appel au changement tout en reprenant des habitudes d'hier.

Il reste que la pratique croissante du travail √† distance tend √† lib√©rer des m√®tres carr√©s de bureaux.¬† Et les entreprises r√©fl√©chissent √† leur devenir, ne serait-ce que pour des questions de co√Ľt. Si elle ne se pose pas de la m√™me mani√®re dans l'ESS, la question du co√Ľt de l'immobilier y est trait√©e de longue date par les centaines de millier de petites structures qui peinent √† acc√©der au foncier (m√™me si certains grandes associations, sans parler du secteur mutualiste ou bancaire ont d√©velopp√© un patrimoine immobilier cons√©quent). Et L'ESS a trouv√© des solutions endog√®nes: c'est en mutualisant des moyens que l'on peut appara√ģtre plus fort et c'est en forgeant de nouvelles coop√©rations qu'on le devient.
Sur cette base, sont nées les Maisons des associations, habituées à réunir en des lieux centraux les associations d'un territoire qui, seules n'y auraient jamais accédé. Puis vint la génération des Cités de l'ESS telles que  Réalis, à Montpellier devenu aujourd'hui l'écrin des entreprises sociales qui se lancent et souhaitent être accompagnées ou encore de lieux hybrides tels que les Ecossolies à Nantes ou le Phare à l'Ile-Saint-Denis.

Partager le temps et l'espace

A Rennes, le Quadri a ouvert ses portes d√©but 2021. Construit au coeur du quartier prioritaire du Blosne, il se veut √™tre " un phare de l'ESS ouvert sur le quartier [‚Ķ] Un immeuble de travail nouvelle g√©n√©ration qui favorise la coop√©ration" explique Haud Le Guen, directrice de R√©so¬†solidaire, le p√īle de l'ESS rennaise charg√© d'animer le lieu. " Nous avons organis√© l'occupation des locaux en fonction du niveau d'accessibilit√© au public que n√©cessitait chaque types de structure.¬†"

Au rez-de-chaussée : des espaces ouverts sur la ville avec une librairie coopérative, un restaurant d'insertion, entre autre, qui assument des prestations ou des prix en phase avec le quartier.
Le premier étage accueille un Pimm's (interface de médiation entre les populations et les services publics), et des entreprises d'insertion qui devraient générer de l'emploi très local dont une plateforme d'appel.
Au deuxième se trouvent, entre autre, des espaces communs faits d'une cantine, de salles de réunions et un espace événementiel qui peuvent être utilisés par les structures de l'ESS du quartier et du reste de l'agglomération.
Au troisième étage, une pépinière d'entreprise, créée par la Métropole espère recruter, entre autre des entrepreneurs du quartier.
Quant au quatrième étage, il accueille des entreprises telle qu'Enercoop ou des têtes de réseaux telles que la Cress Bretagne ou encore Réso solidaire.

Bureaux réversibles

Le confinement est intervenu alors que les travaux du Quadri √©taient bien avanc√©s. "Avec les futurs occupants, nous nous sommes r√©interrog√©s sur les sens de circulation notamment et donc l'agencement des espaces tout en respectant "le sch√©ma de respiration du b√Ętiment qui est √©coconcu", pr√©cise Haud Le Guen.

C√īt√© bureaux, les modes d'occupation ont √©t√© revus √† l'aune des nouvelles pratiques de t√©l√©travail. Car si tous les espaces ont trouv√© preneur, c'est le temps d'occupation utile qui a √©volu√©. Par exemple, l'√©quipe de R√©so solidaire envisage de ne se retrouver au complet que deux jours par semaine. Pour cinq salari√©s volontaires, un syst√®me de bureaux r√©versibles est √† l'√©tude afin de partager du temps de bureau disponible avec une autre structure."

Murs rigides, occupation souple

A Oasis 21, un tiers-lieu¬†de la transition √©cologique, sociale et citoyenne install√© sur le site de la Villette √† Paris, la question de la modularit√© des espaces est centrale. Une vingtaine de structures (France nature environnement, France Tiers-Lieux, Les Beaux Jours, la 27e R√©gion, L√©gacoop et Finacoop ou encore le Coorace Ile-de-France) se partagent 1500 m2 d'un seul tenant et fra√ģchement am√©nag√©s. On y retrouve tous les ingr√©dients du bureau de demain : des bureaux ferm√©s pour travailler dans l'entre-soi de sa structure, des open spaces pour travailleurs nomades, des salles de r√©union mutualis√©es et de nombreux espaces dits de respiration o√Ļ les relations plus informelles et conviviales peuvent s'√©panouir : larges couloirs, alc√īves pour discussions personnelles, espaces conviviaux‚Ķ En tout ce sont 150 personnes qui peuvent y travailler au m√™me moment.

Au-delà de l'organisation de l'espace, l'équipe qui a fondé ce lieu a imaginé un bail locatif de un an renouvelable. Cette durée permet d'envisager de manière réactive toute évolution de l'activité des résidents. " On n'imagine pas que France Nature Environnement, qui occupe 40 % des bureaux fermés, parte du jour au lendemain. Mais si son équipe devait s'agrandir ou au contraire se réduire temporairement, il serait aisé de redistribuer les espaces et réviser le bail en conséquence ", explique Cédric Mazière, l'un des fondateurs du lieu. Toutefois, cette souplesse nécessite une gestion collaborative du lieu afin que les enjeux des uns et des autres et l'intérêt collectif soient bien partagés. La solution d'Oasis 21 a été de sélectionner les structures sur la base d'une communauté d'action qui mettent les transitions et les valeurs de l'ESS en son centre. Deuxième temps : incarner cette communauté en choisissant un statut de Société coopérative d'intérêt collectif (Scic) qui permet d'associer l'ensemble des parties-prenantes à la gouvernance.

 

Repeupler les campagnes

Dernier √©tape de cette exploration: le milieu rural. L√† encore l'ESS a un r√īle √† jouer au moment o√Ļ le travail "au vert" incite des urbains patent√©s √† se trouver un point de chute pour jouir de la campagne tout en travaillant avec la ville par l'entremise d'un ordinateur. Selon un √©tude Ifop - Familles rurales, la part des fran√ßais consid√©rant que vivre et travailler √† la campagne est le mode de vie id√©al" est pass√©e de 38 % √† 42 % entre 2018 et 2021. L'acc√®s √† un espace de coworking en milieu rural est per√ßu comme une "bonne chose" par 82 % des sond√©s et 36 % se disent susceptibles de s'y rendre.

Tiers-lieu rural : du travail et du lien

Et qui dit tiers-lieux dit mixité des usages entre travail, lien social et services. " Cela permet de travailler tout en évitant l'isolement du télétravailleur. Et dans ces tiers-lieux on va aussi trouver de la convivialité, mais aussi une crèche pour y laisser ses enfants ou d'autres services", explique Dominique Marmier, le président de Familles rurales qui a suscité, via son fonds de dotation Rural'mouv et des soutiens de l’Etat et de l’Europe, l'installation de 20 tiers-lieux dans des centres-bourgs et 20 autres attendent encore dans les cartons.

Ces nouvelles "églises au milieu du village", contribuent à résorber le déficit de services qu'ils soient administratifs, sociaux ou commerciaux. Or ce déficit est le premier frein à l'installation ou au maintien de la population à la campagne. "Ça et la couverture numérique haut débit qui est loin d'être parfaite", précise Dominique Marmier.

Nouvelles PaESSrelles

A l'issue de cette exploration, l'ESS appara√ģt √† des positions strat√©giques pour influer sur la transformation de nos modes et nos lieux de travail en y injectant de l‚Äôesprit collectif, une volont√© de coh√©sion sociale en m√™me temps qu‚Äôun d√©veloppement √©conomique plus √©quitable entre les territoires. Des pr√©occupations qu'il sera utile de promouvoir face √† l'enjeu √©conomique qui ne manquera pas d'attirer nombre d'entreprises. Comme le rappelle Alexandre Jost, ‚Äúon parle de plusieurs dizaines de milliards d‚Äôeuros qui pourraient √™tre investis dans la cr√©ation de nouveaux espaces de travail dans les prochaines ann√©es.‚ÄĚ

Sur le même sujet

Quels sujets voulez-voir dans Ness en 2023 ?
07/12/2022

ūüĎĀÔłŹ‚Äćūüó®ÔłŹ Quels sujets voulez-voir dans Ness en 2023¬†?

Depuis avril 2021, Ness a pris le parti éditorial de poser le regard sur la Société en...
Autopartage Citiz
06/12/2022

La coopération pour réduire l'empreinte automobile

Le Réseau d'autopartage Citiz vise une présence dans toutes les villes de plus de 100 000 habitants...
4e Baromètre national qualité de vie au travail dans l'économie sociale et solidaire (ESS) porté par Harmonie Mutuelle ESS : Salarié(e)s et dirigeant(e)s de l'ESS  Merci
05/12/2022

Baromètre national Qualité de Vie au Travail dans l'ESS : merci de votre participation !

Salarié.e.s et dirigeant.e.s de l’ESS, vous avez été nombreux à répondre au 4e Baromètre national "Qualité de vie au travail...
Responsabilité territoriale des entreprises
29/11/2022

Mettre à l'épreuve la Responsabilité territoriale des entreprises

Ce Mois de l'ESS 2022 qui s'achève a été l'occasion pour un certain nombre d'acteurs de promouvoir...
image animée du logo Ness avec casque qui se branche dessus
24/11/2022

ūüéß‚ÄĮNess hors-s√©rie #02- Guillaume Boud√©, qu√™te de sens au boulot et en asso

Guillaume Boudé est bénévole aux Relais solidaires, un restaurant d'insertion à Pantin lié à un centre de formation et une...
Association et numérique
22/11/2022

A lire : les employeurs de l'ESS face à la transition numérique

Enjeux, points de vigilance et solutions pour une transition numérique réussie chez les employeurs de l'ESS. Le dossier du numéro...