Appel à l’égalité de traitement des professionnels du social et médico-social

Organisations employeurs du privé non-lucratif et salariés sont mobilisés à l’heure de la mission Laforcade.

11/02/2021
Actu Covid ESS

La Fehap, Nexem et la Croix-Rouge Française réclament l’égalité de traitement des professionnels de leurs structures associatives et l’accès aux revalorisations salariales obtenues pour le secteur public suite au Ségur de la Santé.

Il y a eu le Ségur de la Santé en juillet qui offrait une revalorisation des salaires pour les professionnels de santé hospitalière et des Ehpad. Puis, Michel Laforcade, missionné par le Premier-ministre pour négocier l’extension de cette revalorisation salariale au secteur du handicap. Fin janvier les établissements publics de ces branches obtenaient gain de cause. Mais le secteur associatif restait sur le bas-côté des négociations. «  Alors qu’elles représentent à elles seules 75% du secteur social et médico-social, [les fédérations du secteur privé non lucratif] apprennent que le gouvernement envisage pour notre secteur privé non lucratif des revalorisations limitées à certaines professions alors que, dans le même temps, il annonce d’emblée la revalorisation pour tous les salariés du secteur public. Cette position est jugée inacceptable pour toutes les parties prenantes », se sont alarmé les trois fédération d’employeurs (Fehap, Nexem, Croix-Rouge) dans un communiqué.
 

Front commun

Depuis une nouvelle réunion a eu lieu qui « laisse imaginer une suite de discussion sur un accord de méthode et de niveaux de métiers qui seraient concernés » résume Alain Raoul, le président de Nexem. Il reste donc beaucoup à faire et Michel Laforcade fait face à une front uni des organisations d’employeurs et des syndicats de salariés .  

« Le sujet n’est pas prisé lucratif, non lucratif ou public, mais quel est votre métier », insiste Marie-Sophie  Desaulle, la présidente de la Fehap.  « La protection de l’enfance qui fait face à l’augmentation des violences dans les familles,  le secteur de la lutte contre l’exclusion qui reçoit de plus en plus de personnes en état d’extrême pauvreté… tous contribuent à construire du lien social. Ils sont absolument nécessaire pour accompagner ce qui se passe dans le pays. C’est pourquoi nous demandons que l’ensemble du secteur soit pris en compte : le sanitaire, le handicap, l’inclusion et la protection de l’enfance », synthétise Alain Raoul, rejoint en cela par les  syndicats de salariés tels que la CGT qui dénonce un « dialogue de sourd ».

Pour une approche globale

La colère monte et les structures associatives commence à voir des salariés quitter leur poste pour rejoindre des établissements en capacité d’offrir la revalorisation salariale. Tout le monde est bien conscient de la complexité de la situation . Ces nouvelles inégalités entre public, privé et privé lucratif, mais aussi entre métiers et secteurs d’activité ne sont pas qu’un problème de choix politique. La réparation des compétences entre Etat et collectivités, les différences de tutelle ministérielles créent une environnement complexe où les choix budgétaires relèvent de différent niveau : « On a un discours politique qui montre la nécessité d’avoir une approche globale dans l’accompagnement des personnes, mais toutes les mécaniques financières sont des barrières supplémentaires et renforcent le cloisonnement du secteur », relève Jean-Christophe Combes, délégué général de la Croix-Rouge Française.

 

1,9 milliards d'euros

800 000 salariés sont concernés par cette négociation dont 200 000 on bénéficié de la revalorisation. Selon les organisations employeurs, une revalorisation globale à hauteur des 183 euros par mois obtenus dans l’hospitalier public représenterait un coût de 1,9 milliards d’euros. Un coût « à mettre en regard au volume des investissements lancés par la France par ailleurs. Ce sont des métiers de la cohésion de notre société et ils permettront d’amortir les conséquences terribles de la crise sanitaire », conclut Jean-Christophe Combes.

Sur le même sujet

Sport et loisirs emploi Observatoire national de l'ESS
30/06/2022

Nouveau rattrapage de l'emploi dans l'ESS

L'emploi dans l'ESS a augmenté de 3,2 % en glissement annuel au quatrième trimestre 2021. L'impact de...
appel a projets rural mouv
17/06/2022

Ruralmouv en quête des "campagnes partagées"

Ruralmouv, fonds de dotation de Familles rurales, a ouvert son appel à projets 2022 sur la thématique de l'économie partagée...
Baromètre de la finance solidaire
07/06/2022

Nouveau record pour la finance solidaire

[COMMUNIQUE] La finance solidaire a connu, une fois encore, une croissance inédite en 2021. L’encours global a atteint les 24,5...
Analyse 🔍 Le défi de la transition générationnelle, millenials, zoomer, digital native
20/05/2022

🔍 Le défi de la transition générationnelle

[ANALYSE] Une jeune génération qui toque à la porte des entreprises de l’ESS, une autre qui part...
podcast ness
20/05/2022

🎧 Ness#05-Ep.3 - La nouvelle jeunesse de l'ESS

[PODCAST] Entourage emploie une soixantaine de salariés dont la moyenne d'âge ne dépasse pas trente ans. Le numérique est-il le...
Prix ESS 2022
17/05/2022

Candidatez aux Prix de l'ESS 2022

Le concours national des Prix de l'ESS 2022 est déjà lancé. Candidatures acceptées jusqu'au 30 juin !